La Science et la Technologie

La Science regroupe les théories médicales classiques tels que l’étude du Yin Yang, des 5 Mouvements, de l’Énergie, des Méridiens, des organes-entrailles, ainsi qu’une théorie particulière : celle de l’Arbre de Vie, ou Arbre Humain.

La Technologie concerne l’étude de l’arsenal thérapeutique : acupuncture, massage, phytothérapie, psychothérapie, Qi Kong, etc..., appliqués en médecine interne et externe, en pédiatrie, gériatrie, gynécologie, pour ne citer que ces spécialités.

Les Vertus Morales et l’Ethique
du médecin

Ici, l’étudiant apprend l’amour de l’étude des sciences et des arts, et développe la vertu d’humanité si nécessaire à la relation praticien-patient.

La place des Arts en Médecine
Traditionnelle Orientale

Pour le praticien , être artiste lui-même ne relève pas d’une futilité ; au contraire élever la concentration, la spontanéité, l’état de "non-agir" est un atout capital dans le diagnostic : le patient profite donc indirectement des facultés d’intuition de son médecin. Et pour le patient, développer les arts de manière ludique est d’un grand secours dans sa réhabilitation. C’est pourquoi sont enseignés également la musique, la peinture, la sculpture, la poésie, l’art floral, l’art culinaire, l’art du thé, l’art d’aimer, tant aux médecins qu’aux patients.

La Médecine Orientale excelle dans le domaine de la prévention des maladies et du développement de l’immunité, et pour élever le niveau de la santé, elle utilise "les 10 fleurs" : les exercices (internes ou externes), la relaxation, les massages, les exercices respiratoires, la diététique, les médicaments toniques, l’art du comportement, les activités artistiques, l’hygiène physique et mentale, la connaissance de la santé.

Ces notions simples sont le fruit d’une expérience millénaire, et prouvent leur efficacité tous les jours dans la vie des citoyens, en bonne santé ou non. Le résultat global de ces techniques de bon sens est un sentiment de santé, qui se traduit non seulement par l’absence de maladie, mais par la présence des 3 Eléments de base nécessaires à la vie humaine : le bien-être psychique, le bien-être physique, et le bien-être social.

En conclusion, la Médecine Orientale, fruit des expériences d’un long passé, est aussi philosophique et sociale, et couvre tout le champ des activités humaines, sans avoir la prétention cependant d’être une panacée : c’est pourquoi elle évolue constamment, et s’intéresse aux découvertes modernes pour s’enrichir aussi. L’enseignement de l’ EMTO se veut le reflet fidèle à celui donné de nos jours à l’ Université de Médecine Traditionnelle auquel il est affilié.





accueil . enseignement . documents . contact

 


Les trois parties de la Structure
de la Médecine Orientale,
et les dix fleurs de la Médecine Orientale


La Tradition médicale chinoise est, en Asie, à l’origine de toutes les variantes qui font la singularité, au plan de la santé, des pays qui la composent : par exemple, l’art médical japonais, ou celui de Taiwan diffère un peu, dans ces applications, de celui en vigueur en Chine ; les arts martiaux également se sont développés spécifiquement dans chaque pays ; c’est aussi le cas pour le Vietnam ou l’enseignement de la médecine orientale est structuré en 3 parties, qui s’appuient sur le bouddhisme, le taoisme, et le confucianisme, d’une manière particulière.